L’église et son histoire partie 5

Le 28 juillet 1859, le Sous Préfet transmet le dossier au Préfet et lui demande de donner une suite favorable.

Le 1er aout 1859, le Préfet autorise la commune de Pizay à

«…s’imposer extraordinairement pendant treize ans à partir de 1860, de 25 centimes par addition au principal des quatre impositions…»

Le 2 mars 1860, accord du ministère des Cultes pour un secours de 2000 francs.

Le 22 juillet 1860, délibération du conseil municipal.

«… Arrête définitivement l’adjudication des travaux pour l’automne mil huit cent soixante deux et leur exécution pour le printemps suivant…

« …En conséquence, le conseil supplie instamment Mr le Préfet de vouloir bien verser incessamment les deux mille francs accordés par l’Etat à la caisse municipale de la Commune pour l’aider à augmenter ses ressources par le produit de leurs intérêts…»

Le 2 août 1860, accord du Préfet.

Le 2 février 1862, délibération du conseil municipal.

«…le conseil renouvelle le vœu déjà émis par lui dans la séance du 7 février 1861 tendant à obtenir que la commune soit autorisée à vendre la coupe du quart en réserve de ses bois l’automne prochain pour en affecter le produit à la reconstruction de la nef de son église…»

Le 4 mars 1862, devant le refus du Conservateur des forêts, le Maire demande à l’évêque d’intervenir pour obtenir satisfaction :

«…Monsieur le conservateur des forêts de l’Ain ayant adressé la demande faite par le conseil municipal de notre Commune le deux du mois dernier, tendant à obtenir que la commune soit autorisée à vendre la coupe du quart en réserve de ses bois cette année pour employer le produit à la reconstruction de la nef de son église, au ministère des Finances avec un avis négatif… …Ce sera, Monseigneur un bienfait de plus à ajouter à la liste que la commune est déjà redevable à votre Grandeur et dans le cœur de ses habitants, qui lui conserveront une éternelle reconnaissance…»

Le 22 mai 1864, délibération du conseil municipal : abandon du projet qui ne plait pas aux habitants. Le second projet est plus ambitieux, il consiste à construire de chaque côté de la nef principale, une nef latérale.

Le 22 mai 1964, dans une délibération du conseil municipal, le Maire décline en 8 points les raisons pour lesquelles le projet avec les deux chapelles est abandonné.

«… Vu tous ces motifs, dont quelques-uns sont de première nécessité, le conseil demande donc :

«… 1° Que le plan projeté avec deux chapelles soit supprimé,

«… 2° Que les deux nefs latérales, avec colonnes soient ajoutées à la nef principale,

«… 3° Que Monsieur le Maire soit autorisé le plus tôt possible à s’entendre avec l’architecte Dupasquier.


-> L’église et son histoire partie 6


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s